7 commandements d’une cogiteuse OU les bonnes habitudes d’une serial cogiteuse !

d’abord, c’est quoi une cogiteuse ?

Ben une cogiteuse c’est moi, c’est vous, votre belle-soeur, votre meilleure amie, votre maman, votre mamie ! Une cogiteuse c’est une personne qui a 1001 idées à la minute, toujours 40 000 trucs à faire, un emploi du temps de ministre ou encore des todo liste à n’en plus finir.

Au tout début je me disais qu’une cogiteuse serait mon petit terme à moi pour décrire l’entrepreneuse (au sens propre du terme), mais plus j’avance dans cette aventure, et plus je prends conscience qu’elle est finalement tellement plus que ça… Finalement, nous sommes toutes des cogiteuses.

 

1. Un carnet de note tu auras

Parce que écrire c’est ranger le bazar qu’on a dans la tête ! En bref, une cogiteuse sans carnet c’est comme un sac sans monnaie (…ça rimait). Sans rire, il faudrait toujours avoir un petit carnet dans son sac histoire de vider sa tête, s’organiser, ou simplement pour ne ‘presque’ rien oublier ! Moi, j’en ai des tas ! Et je sais que vous aussi vous êtes des tonnes à les collectionner ! Alors, voici pour démarrer un petit TOP 5 des carnets à collectionner ! Il y en aura pour tous les gouts !

2. Des rencontres de ton espèce tu feras

Et oui, parce que quand vous êtes entourées ou que vous rencontrez des personnes qui foncent comme vous à 100 à l’heure dans leur vie, c’est le meilleur moyen pour garder le rythme, se motiver et partager ses astuces. 1 à 2 fois par mois j’essaye de participer à un atelier, d’aller à un événement ou de participer à une animation sur un thème qui me parle. Professionnel ou personnel d’ailleurs.

3. TA PETITE VOIx INTÉRIEURE TU ÉCOUTERAS

C’est un de mes réflexes premiers (professionnels… je vous rassure) du quotidien ! Dés que je commence une journée j’arrive assez facilement (c’est venu avec le temps…) à organiser mes priorités en fonction de ce qui me semble le plus important pour moi et mon activité. En fait, j’ai appris à m’écouter et à faire ce qui m’aide à m’épanouir le plus dans ma marque mais pas que.

Vous vous demandez certainement comment j’en suis arrivée là ? Je pense que c’est étroitement lié avec l’idée de se faire confiance et de savoir ce que nous valons et ce que nous voulons. Je me pose des questions du genre : Pourquoi remettre cela à plus tard ? Quelles valeurs ajoutés ça m’apportent ? Ai-je envie de le faire ? Est-ce le bon moment ? Cela va t’il m’aider ? Cela va t’il me soulager ? Ces interrogations valent aussi bien pour nos questions pro ou perso d’ailleurs.

L’idée, c’est d’être en phase avec soi-même et de savoir pourquoi on prend une direction plutôt qu’une autre.

4. UN équilibre tu trouveras

Je continue à le construire ou plutôt à le stabiliser un peu plus chaque jour. Étrangement, j’arrive à trouver un équilibre depuis que j’ai développé mon activité. J’ai cette impression de me sentir moi-même et en quelque sorte d’avoir trouvé ma place. Professionnellement mais également personnellement. Les 2 sont étroitement liés chez moi.

Trés souvent dans mon quotidien je me répète cette phrase, comme quoi tout est une question d’équilibre. Le pro et le perso, la restriction et le plaisir, le calme et les sorties, les restaurants et la cuisine, les jeux et les devoirs, cette belle pomme et cette sublime part de tarte … Bref, quand on cherche bien, on peut constater que cet équilibre est partout. Et c’est d’ailleurs exactement ce point intermédiaire que j’essaye de viser !

Je n’ai pas de recette miracle pour me sentir équilibrée mais je pense que mon côté perfectionniste me pousse un peu plus chaque jour à devenir une meilleure personne et à me sentir bien dans mes baskets. De même, cet équilibre ne serait certainement pas le même si mon compagnon n’était pas aussi présent dans la gestion de notre quotidien.

5. sainement tu VIVRAs

« Un esprit sain dans un corps sain « 

Cette expression est essentielle parque que finalement lorsque je ne prends pas soin de moi (chose qui a bien trop longtemps était le cas et qui parfois recommence en période de rush), j’en paye le prix. Manque de motivation, fatigue, maladie, douleurs, nervosité… Et c’est tout mon équilibre qui en prend un coup !

Alors voici mes petits gestes « healty » du quotidien :

6. Organiser tu seras

C’est juste essentiel pour toute bonne cogiteuse qui se respecte… J’essaye de l’être un maximum et je dois dire que depuis que je suis à mon compte c’est encore plus simple de prioriser et d’équilibrer mon travail. « Plus jamais » les réunions inutiles (désolée mais oui c’était trop souvent le cas), « terminé » les personnes qui t’interrompent en permanence (j’essayais de m’isoler un max dans des salles de réu pour éviter ça), « fini » les coups de fil à la noix, et je ne vous parle pas de tout ce temps gagné dans les transports…

Bref, depuis que je travaille chez moi j’ai non seulement gagné en temps de travail (et le temps c’est de l’argent) mais en efficacité également. Lorsque j’ai envie d’accomplir une tâche et surtout lorsque je sens que c’est le bon moment pour le faire, je le fais. Si je n’ai pas la motivation, ben je ne le fais pas et puis c’est tout ! Heureusement, mon taux de motivation à un niveau plutôt correct depuis le lancement de mon labo !

Côté pratique, je suis armée d’un agenda papier (et oui, je suis une PAPER VORE…), cette année j’ai choisi un Rico. Je fais des listes todo mensuelles et également chaque jour qui commence. Je me fixe 3 à 4 objectifs par jour par plus pour être vraiment efficace. Vous pouvez retrouver quelques outils à télécharger et imprimer dans mon article Kit de rentrée spécial cogiteur, ou également dans mon « super » livre, le Do It Your Marque aux éditions Eyrolles.

7. libre de penser tu te le permettras

J’aime assez l’idée de clôturer sur cette idée car finalement on pense et on agit trop souvent en fonction des autres et moi la première d’ailleurs. On se met des limites et des freins pour un rien. Si je fais ça, que vont-ils penser ? Ou si je publie ça, vont-ils me juger ? Et si je m’habille comme ça, vont-ils me critiquer ? C’est trop dommage et surtout ça cache qui on est au fond. Aujourd’hui je me force à penser que finalement, et bien je m’en fiche de ce que les autres peuvent penser de moi et ça fait du bien. Foutez-vous la paix ! (livre sur ma « tobuy list »…).

Finalement on est tous différents et j’essaye d’assumer ce que je suis dans le positif comme dans le négatif. Il y a 1 ans, je n’aurais pas eu la force ni le courage de publier assez librement ce que je suis sur les réseaux sociaux de peur du regard des autres. Et bien c’est une erreur. Le travail de sa marque va avec le travail qu’on peut faire sur soi et la personne qu’on laisse grandir en nous !

Ça m’a fait plaisir de partager mes commandements de cogiteuse avec vous.

Et vous, c’est quoi vos habitudes de cogiteuse ?

Morgane, sérial cogiteuse